D1 Two-Point Discriminator / Discriminateur à Deux Points

FullSizeRender (3).jpg
 
 

Le français suit

Intended Use and Indications

The two-point discriminator is used to measure static and dynamic two-point discrimination of the fingertip. It can be used to evaluate sensation after an upper extremity nerve injury and nerve repair; following the progress of the repair; in the diagnostic evaluation of a person with lesions of the sensory cortex or a possible upper extremity nerve injury. The two-point discriminator is intended for use by a trained healthcare professional at the point of care.

Summary and Explanation

This patent pending 3D printed two-point discriminator and case was created using free software by 3D4MD founder, Dr. Julielynn Wong and Jody Mou, a Toronto high school student and Medical Maker. Our two-point discriminator is a plastic star containing tips spaced at different intervals; 1, 2, 3, 4, 5, 6, 9 and 12 mm apart. This star can be rotated between the single tip for testing one-point and any of the other spaced tips for testing two-point intervals and between two different two-point intervals with ease. Any of the two-tipped ends of the larger intervals can be used as the one-point tester without rotating back to the single tip of the star. The discriminator should be used with the surface displaying the engraved interval numbers visible to the evaluator. Tips should be cleaned before and after use. When not in use, the two-point discriminator should be stored inside its case to protect the tips. When placed inside its case, the device can also be used as a fidget spinner.

Measurement of Two-Point Discrimination

In order to adequately assess hand function, both static and dynamic two-point discrimination should be tested. For the static two-point discrimination test, the discriminator tips are held perpendicular to the longitudinal axis of the finger. When measuring static two-point discrimination, if values exceed the width of the finger, the two tips can be placed so that they are parallel to the longitudinal axis of the finger. For testing dynamic two-point discrimination, the discriminator tips are placed exactly perpendicular to the long axis of the finger and at the level of the distal interphalangeal joint. The tips are moved slowly toward the tip of the finger, in proximal to distal direction.

The blunt tips of the discriminator should be pressed upon the skin only with sufficient pressure for a patient to determine that he or she is being stimulated, not to cause pain. The minimum distance which a patient can tell apart two points is normally less than 5 mm on the fingertip.

Warnings and Precautions

**DO NOT USE THE DISCRIMINATOR IF THE TIPS ARE MISSING OR BROKEN.**

  • Only use this device on intact skin.

  • The device and its case components are not dishwasher-safe.

Questions, comments or suggestions?

Please write to: 3D4MD Inc., 280 Simcoe Street, Unit 1509A, Toronto, ON, M5T 2Y5 Canada or email: feedback@3d4md.com

Bibliography

  • Bickley, Lynn S., Peter G. Szilagyi, and Barbara Bates. Bates' Guide to Physical Examination and History Taking. Philadelphia: Lippincott Williams & Wilkins, 2007.

  • McKinnon SE, Delton AL: Two-point discrimination tester. J. Hand Surg 10A: 906 - 907, 1985.

  • Dellen AL: Moving two-point discrimination test: clinical evaluation of the quickly adapting fiber receptor system. J. Hand Surg 3:478 - 481, 1978.

  • Dellen AL: Evaluation of sensibility and re-education of sensation in the hand. Williams & Wilkins, Baltimore, 1981.

    Date of Issue: June 9, 2019

    Version Number: 1.1

    UTILISATION PRÉVUE ET INDICATIONS

    Le discriminateur à deux points est utilisé pour mesurer la discrimination statique et dynamique à deux points du bout du doigt. Il peut être utilisé pour évaluer la sensation après une lésion nerveuse des membres supérieurs et une réparation nerveuse. suivre l'avancement de la réparation; dans l'évaluation diagnostique d'une personne présentant des lésions du cortex sensoriel ou une lésion nerveuse possible du membre supérieur. Le discriminateur en deux points est destiné à être utilisé par un professionnel de la santé formé au point de service.

    Résumé et Explication

    Ce discriminateur et étui imprimé en 3D, en instance de brevet et en instance de brevet, a été créé à l'aide d'un logiciel gratuit par la Dre Julielynn Wong, fondatrice de 3D4MD, et Jody Mou, étudiante au secondaire à Toronto et médecin Maker. Notre discriminateur en deux points est une étoile en plastique contenant des pointes espacées à des intervalles différents; Écartés à 1, 2, 3, 4, 5, 6, 9 et 12 mm. Cette étoile peut être pivotée entre la pointe unique pour tester un point et n'importe laquelle des autres astuces espacées pour tester les intervalles à deux points et entre deux intervalles différents à deux points avec facilité. N'importe laquelle des extrémités à deux extrémités des intervalles les plus grands peut être utilisée comme testeur à un point sans retourner à la pointe unique de l'étoile. Le discriminateur doit être utilisé avec la surface affichant les numéros d'intervalle gravés visibles par l'évaluateur. Les embouts doivent être nettoyés avant et après utilisation. Lorsqu'il n'est pas utilisé, le discriminateur à deux points doit être rangé dans son boîtier afin de protéger les embouts. Lorsqu'il est placé à l'intérieur de son boîtier, l'appareil peut également être utilisé comme un spinner fidget.

    Mesure de la discrimination en deux points

    Afin d'évaluer correctement la fonction de la main, il convient de tester la discrimination statique et dynamique en deux points. Pour le test de discrimination statique à deux points, les extrémités du discriminateur sont maintenues perpendiculaires à l'axe longitudinal du doigt. Lors de la mesure d'une discrimination statique à deux points, si les valeurs dépassent la largeur du doigt, les deux pointes peuvent être placées de manière à être parallèles à l'axe longitudinal du doigt. Pour tester la discrimination dynamique à deux points, les extrémités du discriminateur sont placées exactement perpendiculairement au grand axe du doigt et au niveau de l'articulation interphalangienne distale. Les pointes sont déplacées lentement vers la pointe du doigt, dans la direction proximale par rapport à la direction distale.

    Les extrémités émoussées du discriminateur doivent être pressées sur la peau avec suffisamment de pression pour permettre au patient de déterminer qu'il est stimulé, et non de causer de la douleur. La distance minimale qu'un patient peut distinguer entre deux points est normalement inférieure à 5 mm sur le bout du doigt. L’examinateur saura qu’il ou elle est proche du niveau de discrimination du patient lorsque celui-ci commence à bouger son doigt vers le haut des pointes ou demande à l’examinateur de «pousser un peu plus fort» ou dit qu’il ressent «un point large».

    Avertissements et precautions

    ** N'UTILISEZ PAS LE DISCRIMINATEUR SI LES CONSEILS SONT MANQUANTS OU CASSÉS. **

  • Utilisez cet appareil uniquement sur une peau intacte.

  • L'appareil et les composants de son boîtier ne vont pas au lave-vaisselle.

    Des questions, des commentaires ou des suggestions?

    Merci d'écrire à: 3D4MD Inc., 280 rue Simcoe, unité 1509A, Toronto, ON M5T 2Y5 Canada ou email: feedback@3d4md.com

    Bibliographie

  • Bickley, Lynn S., Peter G. Szilagyi, and Barbara Bates. Bates' Guide to Physical Examination and History Taking. Philadelphia: Lippincott Williams & Wilkins, 2007.

  • McKinnon SE, Delton AL: Two-point discrimination tester. J. Hand Surg 10A: 906 - 907, 1985.

  • Dellen AL: Moving two-point discrimination test: clinical evaluation of the quickly adapting fiber receptor system. J. Hand Surg 3:478 - 481, 1978.

  • Dellen AL: Evaluation of sensibility and re-education of sensation in the hand. Williams & Wilkins, Baltimore, 1981.

    Date d'émission: 9 juin 2019

    Numéro de version: 1.1